Qui n’a pas son Meeting Point ?

Meeting Point : des Tiers-lieux au sein de l’entreprise

De plus en plus, les entreprises se dotent d’espaces de type Meeting Point, véritable carrefour d’échanges et lieu de respiration où se retrouvent les collaborateurs. Ces espaces ouverts, ces Tiers-lieux, traduisent les évolutions qui marquent nos modes de travail : nomadisme, grâce aux possibilités offertes par la digitalisation, flexibilité accrue, culture collaborative.
Le Meeting Point se définit comme un lieu de passage où se forment des communautés, où des réseaux se tissent. Il est ainsi comparable dans sa fonction sociale au café du coin, à la bibliothèque, à la maison de quartier. Espace accessible, ouvert et flexible, c’est là que se construit un sens collectif grâce à l’alchimie proximité-développement des échanges (Burret, 2013).

Le Meeting Point répond ainsi à des problématiques multiples, qu’il s’agisse de recréer du lien, favoriser la transversalité et casser « l’effet silo”, stimuler l’innovation, encourager le développement d’une dynamique de réseau ou encore, favoriser la productivité. En effet, lorsque l’on sait que seul un collaborateur sur deux (53%) considère que son environnement de travail lui permet de travailler de façon productive (enquête Deloitte-Leesman, 2013), on comprend mieux l’engouement pour ces espaces hybrides, où se conjuguent plusieurs fonctionnalités.

Un espace, quatre fonctionnalités

Espace collaboratif dont la finalité est de doper l’intelligence collective, un Meeting Point recouvre quatre fonctionnalités :

  • La concentration : espaces propices à l’isolement et à la concentration intellectuelle.
  • La collaboration : espaces permettant l’organisation d’ateliers collaboratifs, de réunions créatives, de sessions de brainstorming.
  • La convivialité : lieux de détente et de socialisation, ils favorisent la rencontre de profils variés, le tissage d’un réseau et l’établissement de relations de confiance, ingrédient indispensable à l’innovation.
  • La communication et l’information : lieux permettant de rendre visibles la marque et ses attributs (valeurs, logo, produits, brochures, newsletters, écran TV, etc.), de favoriser le management visuel.

La mise en place de tels lieux est un bon début, mais encore faut-il les faire vivre, par le biais d’outils de management et de créativité, tels que les Lego Serious Play, des compétences en facilitation, ou encore par l’organisation d’événements fédérateurs type after-work.

Les espaces collaboratifs et de convivialité ont le vent en poupe dans les entreprises et répondent à des besoins de lieux de travail plus flexibles, induits par des modes de travail toujours plus nomades.