Bulle de Sérénité : « Fermez les yeux et recentrez-vous »


« Votre efficacité est directement proportionnelle à votre capacité à vous détendre »

David Allen

Le stress a pris une place particulièrement importante dans la vie quotidienne de l’homme au 21 ème siècle. En effet, ce dernier est aujourd’hui soumis à de multiples « pressions de résultats », que ce soit dans son travail (avoir un meilleur rendement), dans sa famille (être le meilleur parent possible), ou encore dans sa vie sociale (donner l’image de l’individu parfait).

Il s’agit de conquérir une reconnaissance dans tous ces domaines à travers l’acquisition d’une compétence. Ce combat permanent demande une adaptation continuelle qui, malheureusement, ne se fait pas systématiquement et peut occasionner du stress.

Le stress, est une tension mentale qui résulte de l’adaptation de l’organisme aux sollicitations extérieures, aux agressions. Ce qui va avoir pour effet de déclencher un ensemble de réactions neurophysiologiques (nerveuses et hormonales) (1):

  • Sécrétion d’adrénaline pour un stress ponctuel avec accélération du rythme cardiaque et respiratoire, envoi du sucre dans le sang
  • Sécrétion de cortisone si le stress dure avec le maintien d’une tension artérielle élevée pour bien alimenter la tête et les jambes avec une action anti-douleur

Ce système biologique très ancien était parfaitement adapté pour nos ancêtres devant se protéger, agir vite, combattre ou fuir selon les situations. Nos réactions hormonales restent les mêmes aujourd’hui !

Or, il ne nous sert à rien à notre bureau, stressés par le téléphone, le fax, la multitude de mails, les clients (que nous ne pouvons ni supprimer ni fuir). Ceux-ci augmentent la tension, le taux de sucre dans le sang, et provoquent une respiration et des battements cardiaques plus rapides ! (2)

Le stress doit être appréhendé de la meilleure façon pour gérer la tension au quotidien. La relaxation par nature est un anti-stress, elle s’oppose point par point aux effets physiologiques du stress. Apprendre à se détendre, à se recentrer, à respirer, permet une meilleure gestion de la pression et des émotions pour instaurer une dynamique d’adaptation et de changement.

Si gérer l’agent stressant demande une remise en question très approfondie, gérer son effet corporel immédiat et rétablir l’équilibre naturel, l’homéostasie, peut se faire en très peu de temps. Nul besoin d’être allongé ou prendre la position du lotus !

La sophrologie permet d’apprendre des techniques de relaxation pour instaurer un réflexe détente en position assise, ce qui permet de réduire progressivement le temps de relaxation pour arriver à des séances de deux à trois minutes.

La relaxation pourra être utilisée dans des situations très contraignantes, comme les moments qui précèdent une prise de parole ou une négociation importante.

Se recentrer permet d’être plus efficace, davantage dans le plaisir et plus « posé ».

En pratique:

  • Prenez l’habitude de vous accorder des pauses de respiration consciente: assis, le dos droit, les yeux fermés
  • Inspirez par le nez sans forcer, en laissant le ventre se décontracter comme s’il se remplissait d’air
  • Puis expirez par la bouche lentement en rentrant le ventre : comptez 12 respirations
  • Comptez-les vraiment pour ne pas vous laisser parasiter par vos pensées

Faire « cocotte minute »

  • Relâchez la pression avant qu’elle ne monte. Détendez systématiquement mâchoires, épaules, nuque, dos, à chaque fois que vous y pensez (2)
  • Installez-vous confortablement sur votre chaise et fermez les yeux quelques instants
  • Recentrez-vous quelques minutes, ramenez votre attention sur votre corps, sur les sensations de l’instant, « ici et maintenant »
  • Accordez-vous un petit moment de récupération, un moment rien que pour vous

Emmanuelle Genitelli, Kinésithérapeute et sophrologue @ MONDORF Domaine Thermal

 

(1) Le stress, Ed. Les essentiels Milan. De J.C Dubier et Isabelle Inchauspé

(2) La sophrologie, Ed. Les essentiels Milan. De Luc Audouin