Bulle de Sérénité : « Confiez vos inquiétudes »


« A une petite chose, l’inquiétude donne une grande ombre. »

Proverbe suédois

 

Ce dicton illustre bien que l’inquiétude modifie notre perception de la réalité et donne plus d’importance à des situations ou des enjeux qui n’en valent pas tant la peine.

La peur est l’émotion liée à l’inquiétude. Elle peut se manifester sous plusieurs formes comme la colère, l’addiction, le renfermement, le sentiment de ne pas être à la hauteur, etc.

Mais pourquoi avons-nous peur ?

La peur est une émotion naturelle et utile, car elle permet d’agir face à un danger ou une situation inhabituelle. Cette inhibition nous protège donc des menaces éventuelles. Toutefois, nos réactions de défense peuvent nous submerger et nous paralyser dans une situation où nous devrions au contraire avancer.
C’est l’exemple de la peur de l’avenir : plus il est incertain et plus l’inquiétude grandit. Dans ce cas, nous avons peur de ce que nous ne connaissons pas et de ce que nous ne maîtrisons pas. Pourtant, l’inconnu est inévitable ! Alors comment réduire nos craintes ?

Pourquoi se confier peut être si rassurant ?

Quand nous ressentons une inquiétude, c’est tout d’abord l’occasion de prendre conscience de ce qui s’exprime en nous. Mais cela ne signifie pas nécessairement que ces sentiments doivent rester enfouis !

En effet, les non-dits amplifient l’inquiétude. Nous avons tendance à interpréter une situation observée, souvent sur base de nos précédentes expériences, pour nous rassurer. Seulement, notre interprétation est parfois erronée ! Et l’intériorisation de nos craintes peut engendrer leur extrapolation, voire leur multiplication.

Confier nos inquiétudes est donc un bon moyen pour sortir d’un scénario catastrophe, enrichi de détails plus inquiétants les uns que les autres. La grande ombre va alors se réduire pour prendre une taille plus proche de la réalité. Le point de vue d’une autre personne offre ainsi une nouvelle vision de la situation, qui peut nous aider à atténuer nos inquiétudes.

C’est aussi le moyen de dédramatiser et de nous rendre compte que nos inquiétudes sont parfois partagées. S’exprimer donne alors la possibilité d’échanger avec des personnes qui ont connu les mêmes craintes et qui ont développé des solutions pour y faire face.

Se confier, oui mais à qui ?

Bien sûr, se confier n’est pas chose aisée. Et l’idée de partager ses craintes peut même engendrer de nouvelles appréhensions. Que va-t-on penser de moi ? Mes inquiétudes sont-elles ridicules ?

Il ne s’agit pas de partager la moindre inquiétude avec le premier interlocuteur disponible. Collègues, amis, famille… l’idée est plutôt de s’exprimer auprès d’une personne de confiance, qui saura écouter sans juger. L’objectif est avant tout d’extérioriser ses craintes pour éviter qu’elles s’amplifient inutilement. Ensuite, l’intérêt est d’obtenir l’avis et éventuellement les conseils d’une autre personne. Qu’elle partage ou non la même situation, son écoute et ses suggestions peuvent représenter un soutien précieux.

Alors n’hésitez plus, partagez vos inquiétudes !

Nicolas Palau
Expert in Human Capital Management @ MindForest