BrainBreakfast : Les valeurs d’entreprise, au-delà du simple gadget ?

Le jeudi 4 juillet, MindForest a organisé son 6eBrainBreakfast de l’année autour du sujet des valeurs en entreprise.

Guy Kerger, Founder et Managing Partner de MindForest, a introduit la thématique en expliquant les différentes approches des entreprises sur les valeurs. Certaines entreprises définissent des valeurs parce qu’il en faut et pour le clamer vers l’externe et sont perçues comme un « outil marketing » ou un « système de gestion des employés ». Dans ce cas, les valeurs ne fonctionnent très souvent pas à long terme, car elles ne reflètent pas la réalité de l’entreprise. D’autres entreprises adoptent des valeurs qui favorisent l’engagement des employés et comme moyen d’identification et ceci, dès l’entretien d’embauche.

Système formel VS informel

Le système informel (vs formel) est ce qui a le plus d’impact dans le fonctionnement de l’entreprise : c’est à partir des comportements des employés, habitudes, discussions entre collègues, que les valeurs se formalisent et sont partagées. « Les valeurs, c’est ce qui relie les gens. Ce sont les collaborateurs qui font les valeurs et qui font avancer l’entreprise ». En outre, les valeurs sont les racines et la raison d’être de l’entreprise. Elles peuvent changer pour refléter l’évolution de l’entreprise, mais pas pour s’adapter à un nouveau marché.

Appartenance, engagement et performance

Les valeurs donnent du sens, offrent un sentiment d’appartenance, établissent des règles communes et, si elles sont partagées et comprises de la même façon par tous les collaborateurs, créent un écosystème d’autorégulation dans l’entreprise. Dans une organisation plate, où chacun est autonome et peut apporter ses idées et ses compétences, les valeurs permettent d’augmenter l’engagement des équipes et ainsi les performances de l’entreprise.

Le rôle du management et de la communication

Le management a son rôle à jouer comme « ambassadeur » des valeurs, pour mettre en place des actions pour les faire vivre dans l’entreprise, pour qu’elles deviennent « réelles » et concrètes et pour éviter qu’elles soient transgressées. Il ne doit pas oublier de montrer l’objectif. Tout comme la communication est importante pour expliquer les valeurs et pour que les collaborateurs se les approprient à l’aide de supports de communication, magazines internes, d’affiches, de vidéos, etc. Bien sûr certains employés attacheront toujours plus d’importance à certaines valeurs qu’à d’autres et il ne s’agit pas simplement d’ « accepter » les valeurs, mais aussi d’en comprendre le sens et comment elles doivent être vécues.

Evaluation et outil de pilotage

Enfin, il est important pour un employé de faire une démarche de « Value Journaling » et de se questionner par rapport aux valeurs de son entreprise : à quoi j’attache de l’importance dans mon travail ? Pourquoi j’ai choisi de rejoindre cette entreprise et pourquoi je souhaite y rester même si l’on m’offre un meilleur salaire ailleurs ? En effet, « les valeurs de l’entreprise représentent l’intersection des valeurs personnelles des collaborateurs qui y travaillent ».

Il est également important de ne pas définir plus de 3 à 5 valeurs maximum, d’évaluer les valeurs grâce à un baromètre et d’identifier les possibles écarts de perceptions dans les équipes.

Les valeurs peuvent en outre être un bon outil de pilotage dans l’entreprise comme pour la définition d’une charte des comportements du manager, être utilisées dans les évaluations périodiques avec les employés, les feedbacks, le développement personnel, lors de la définition des objectifs d’une personne dans l’entreprise (Score Card) ou pour évaluer la réalisation des objectifs d’un projet (Cap Session).