Interview : Roger Ianizzi (MLQE)

Le Secrétaire Général du Mouvement Luxembougeois pour la Qualité et l’Excellence (MLQE) revient sur l’histoire et la démarche de l’asbl, ainsi que sur le partenariat avec StandardsAlive*.

Monsieur Ianizzi, comment est né le Mouvement Luxembourgeois pour la Qualité et l’Excellence?

Le MLQE est né du besoin de fédérer les sociétés et acteurs luxembourgeois qui souhaitent promouvoir la Qualité. Il s’agit, à l’origine, d’une initiative et d’une vision du Centre de Recherche Publique Henri Tudor (actuellement LIST) et du Ministère de l’Economie. Au départ, le MLQE était une extension du CRP Henri Tudor, puis il est devenu une asbl à part entière.

CV ROGER IANIZZI

* Business & Developement Manager
Mouvement Luxembourgeois pour la Qualité et l’Excellence A.s.b.l.
December 2012 – Present Bascharage.

* Responsable des Services Généraux
Croix-Rouge luxembourgeoise
Nonprofit; 1001 – 5000 employees;
Humanitaire industry
November 2011 – October 2012

* Chargé de mission
Sidérurgie A.s.b.l.
December 2009 – October 2011

* Senior Project Manager
Drees & Sommer Luxembourg
Partnership; 1001 – 5000 employees;
Immobilier industry
January 2008 – January 2009

* Responsable du département logistique & technique
Hôpital Princesse Marie-Astrid
November 2002 – December 2007

Qu’en est-il de la Qualité au Luxembourg, et de sa perception par les entreprises ? 

Je pense que nous avons aujourd’hui dépassé le cap de faire de la Qualité par obligation. Tous les secteurs et toutes les entreprises, quelle que soit leur taille, ont en effet compris les avantages que peut apporter la Qualité.

Je constate cependant différents degrés d’investissement. Alors que certains sont pleinement convaincus par l’application d’un système Qualité et un retour sur investissement très positif, d’autres n’osent pas encore s’engager complètement.

Nous essayons de convaincre ces derniers, lors d’événements dédiés que nous organisons, et où nous rencontrons des responsables systèmes Qualité bénéficiant de très forts soutiens de la part de leur direction générale. Il s’agit alors de les accompagner dans la mise en place de ces systèmes au sein de leur entreprise.

CONCRÈTEMENT, POUR QUELLES RAISONS, LES SOCIÉTÉS S’ADRESSENT-ELLES AU MLQE ?

Nous accueillons aussi bien des petites entités, des PME que de grandes sociétés, et cela dans des secteurs aussi divers que celui de la santé, de l’industrie, du commerce, de la finance, pour n’en citer que quelques-uns.

Le MLQE peut être ainsi vu comme un noyau central autour duquel tous les adhérents se positionnent. Il n’est pas l’unique spécialiste de la Qualité.

Parmi nos quelque 270 adhérents, nous trouvons aussi des spécialistes en certification, en mise en place de systèmes de Qualité, en accompagnement, en consultance pour les entreprises, etc.

A l’exemple de Standards Alive*, Julie Kartheiser, la Business & Development Manager de la société spécialisée en management de la Qualité, nous a exprimé sa volonté de mettre en place des projets dans ce domaine. Nous avons commencé à réfléchir pour voir comment travailler ensemble et définir ce que nous pouvions nous apporter l’un à l’autre. Standards Alive* est un partenaire idéal pour le MLQE. De nombreuses idées ont germé, comme celle de créer des événements pour nos adhérents, tel que la Semaine luxembourgeoise de la Qualité, que nous organisons en novembre 2013.

Par ailleurs, nous avons récemment lancé une enquête auprès de nos adhérents et contacts pour comprendre quels sont leurs intérêts, leurs attentes et leurs perceptions du MLQE.

Nous remarquons une forte demande de formation, un grand besoin de fédérer, mais aussi de participer à des événements. Nous travaillons pour améliorer ces trois points.

Le MLQE doit donc plutôt être vu comme un fédérateur de personnes ayant le même intérêt pour la Qualité et où l’on peut se retrouver, trouver des réponses à ses questions, des informations, ou encore obtenir un soutien.