Posts

Orientation solution : l’essayer, c’est l’adopter 1/2


« Il n’y a pas de problème, il n’y a que des solutions…[1] »
. Vous avez certainement déjà entendu cet adage, mais en connaissez-vous la suite ? La voici : « … L’esprit de l’homme invente ensuite le problème ». C’est là le cœur du problème (n’y voyez aucun mauvais jeu de mots).

En effet, il est souvent plus facile d’identifier des lacunes que de trouver des solutions pour les pallier. À partir de ce point, plusieurs limites émergent : perte de temps, identification de problèmes supplémentaires, freins à l’action, augmentation du stress, etc. Pour mettre fin à ce cercle vicieux, l’orientation solution apparaît alors comme la clé.

De quoi s’agit-il ?

Le concept est relativement simple : au lieu de se focaliser sur les problèmes à résoudre, se concentrer plutôt sur les solutions à apporter. C’est sa mise en application qui s’avère plus compliquée. Il s’agit en effet d’apprendre à aborder les situations de manière plus positive, en se centrant sur l’objectif à atteindre et pas sur les éventuels obstacles.

Ainsi, lorsqu’un souci se présente ou est clairement identifié, l’idée est de chercher immédiatement une solution. Dans la même optique, trouver un moyen pour régler un incident est bien plus fructueux qu’identifier un éventuel coupable. Un problème consomme suffisamment de temps et d’énergie, inutile d’en perdre davantage ! Concentrez-vous donc sur ce qu’il est effectivement possible de faire pour améliorer la situation, avec les moyens disponibles.

 

« Avec des si, on mettrait Paris en bouteille » – Jean-François Alata

 

L’orientation solution est bénéfique à bien des égards, aussi bien dans la vie professionnelle que privée : faire face à un imprévu (incident technique, visite surprise, etc.), trouver une solution pour un client, gérer un dossier difficile, etc. Cette approche est utile dans tous les domaines !

Trois prémisses qui préviendront certains désagréments

Steve de Shazer[2], psychothérapeute américain, est le pionnier de la thérapie brève centrée sur la solution (TBCS). Sa technique met l’accent sur la recherche de solutions et vise à aider les personnes à identifier et à mieux exploiter leurs points forts. Partant de cette philosophie, il a listé trois prémisses de l’approche solution :

  1. If it isn’t brokendon’t fix it (Si ce n’est pas cassé, ne réparez pas) : dans chaque situation, il est relativement facile de pointer des faiblesses. Mais si leur identification n’est pas nécessaire, mieux vaut s’abstenir de les chercher. En effet, le risque est de faire émerger des problèmes secondaires, n’entravant pas la bonne réalisation du projet, mais dont la résolution consommerait une énergie précieuse. Concrètement, si un dysfonctionnement ne nuit pas au projet ou au client, il ne vaut mieux pas tenter de le résoudre. De la même façon, il ne faut pas chercher à optimiser à tout prix un élément qui fonctionne, spécialement si d’autres points mériteraient davantage d’attention.
  2. If it works, do more of it (Si cela fonctionne, faites-le davantage) : on parle souvent de « ne pas réinventer la roue ». Le principe s’applique ici. Ainsi, une solution qui a déjà fait ses preuves a de fortes chances de résoudre un problème similaire. Dans un premier temps, il est donc préférable d’exploiter les options qui ont déjà été expérimentées, avant d’en envisager d’autres. De la même façon, si une méthode semble porter ses fruits, la poursuivre ou la développer davantage peut décupler ses effets.
  3. If it’s not working, do something different (Si cela ne fonctionne pas, faites autre chose) : à l’inverse du point précédent, il s’agit de ne pas s’obstiner à appliquer des solutions qui ne sont manifestement pas efficaces. Si une option n’est pas concluante, mieux vaut l’envisager sous un autre angle ou en trouver une autre. Comme l’a souligné Albert Einstein, « la folie, c’est se comporter de la même manière et s’attendre à un résultat différent ». Évitez donc de sombrer dans la folie !

Si cette démarche est initialement issue de la psychologie, elle donne malgré tout des clés utiles pour adopter une orientation solution. Ces trois préceptes, s’ils sont appliqués à bon escient, vous éviteront des pertes de temps inutiles et vous permettront de vous concentrer pleinement sur le développement et la mise en œuvre de solutions adéquates.

 

Aliénor Bianchi
Expert in Human Capital Management @ MindForest

 

[1] Feuillets d’automne – André Gide (1949)

[2] Keys to Solution in Brief Therapy – Steve de Shazer (1985)

Claude Huss – Coaching personnalisé, pour y voir plus clair

Le directeur-fondateur de HUSStec explique comment le coaching personnalisé de MindForest l’a aidé à se réorienter dans son parcours d’entrepreneur.

Claude Huss, pour quelle raison avez-vous fait appel aux services de coaching de MindForest ?

Il y a douze ans, mon entreprise est passée par une période difficile. J’ai alors décidé de suivre des formations et des séminaires. Ceux-ci m’ont beaucoup aidé. Je me suis retrouvé avec d’autres personnes qui étaient dans le même cas que moi, confrontées aux mêmes problèmes.

En discutant avec elles, j’ai commencé à voir les choses autrement, avec un certain recul. Malgré tout, ce n’était pas facile, car on reste seul et livré à soi-même, face à une situation que l’on doit résoudre à tout prix.

Pour cette raison, j’ai en 2013 décidé de faire appel aux services de coaching professionnel de MindForest, avec l’objectif d’optimiser l’organisation de mon entreprise. 

Dans ce contexte, quel type de coaching avez-vous suivi et quels en ont été les résultats ?

Il s’agissait d’un coaching personnalisé, en vue d’optimiser le fonctionnement de la structure, pour mieux la positionner.

Ces échanges m’ont permis de trouver une structure qui permettait à mon fils de rentrer dans la société et de préparer ma succession. Aujourd’hui on a une entreprise saine, où mon fils peut avec beaucoup d’autonomie développer notre cœur de métier. Je reste cependant dans la société, et suis en charge du contact avec les clients qui nous connaissent de longue date. Je n’interviens pas dans son travail. S’il y a un souci, on se voit et on essaie ensemble de le résoudre.

Quels sont actuellement vos projets professionnels et personnels ?

Quand on est totalement impliqué dans son entreprise, qu’elle est en pleine croissance, qu’on y travaille du matin au soir, qu’on a une trentaine d’employés sous sa responsabilité… On n’a pas toujours le recul nécessaire pour faire le point et aller de l’avant. Les prochaines sessions de coaching porteront donc sur l’optimisation du rendement de l’entreprise.

Du point de vue personnel, la prochaine étape pour moi serait de faire autre chose, mais je ne sais pas encore quoi exactement. Je vais encore m’assurer que mon fils soit complètement indépendant. Cela fait neuf mois qu’il est le patron : les gens le connaissent, il s’entend bien avec le personnel et fait un bon travail.

Development Centre du dirigeant de PME


Le dirigeant de PME a fait appel à MindForest pour bénéficier d’un accompagnement personnalisé. Un entretien a permis de définir ses besoins avec précision et de mettre en place un parcours d’accompagnement pour le développement de son leadership. Le point de départ était un Development Centre, suivi de séances de coaching et de sessions de formations sur les postures clés du dirigeant.

 

Focus sur le Development Centre

Le Development Centre a pour objectif de mettre en lumière les forces et les axes d’amélioration du dirigeant, dans le cadre professionnel. Il commence par un questionnaire de personnalité OPQ32 de CEB-SHL, pour déterminer ses préférences comportementales dans un cadre professionnel. Cette étape est compétée par la suite d’un exercice de mise en situation (In-tray – Be Yourself©), d’un jeu de rôle et d’un entretien de débriefing. Un rapport complet, comprenant des informations sur sa personnalité et sur son style de leadership, est alors remis au dirigeant. Ceci a offert au dirigeant de PME l’opportunité de mieux se connaître personnellement et de faire les prises de conscience nécessaires à son développement ultérieur.

 

Le Development Centre offre notamment au dirigeant :

  • une prise de recul pour évaluer son leadership ;
  • des modules pour développer ses capacités de leader et devenir acteur du changement ;
  • l’essentiel du droit du travail pour dirigeant ;
  • un media training, pour renforcer sa communication personnelle ;
  • un coaching individuel pour s’épanouir au travail.

 

Le projet en bref
L’entreprise
  • Entreprise privée luxembourgeoise d’environ 200 collaborateurs
  • Secteur des transports
Le contexte
  • Prise de poste relativement récente du dirigeant, qui a occupé des fonctions managériales au préalable
Les objectifs
  • Mieux se connaître pour mieux diriger
  • Mettre en place un parcours de développement adapté aux besoins du dirigeant
  • Faciliter sa prise de poste et asseoir sa position de dirigeant
La mission de MindForest
  • Accompagner le dirigeant de PME dans le développement de son leadership
L’action de MindForest
  • Development Centre
  • Définition et planification des modules de formation et de coaching
    • L’essentiel du droit du travail pour dirigeant
    • Optimiser ses prises de décisions
    • Devenir leader du changement
    • Développer la performance de ses équipes
    • Gérer les conflits avec tact
    • Finance pour dirigeant
  • Coaching : un leader à 360°, tout au long de l’accompagnement
Les résultats
  • Une meilleure connaissance de soi
  • Une plus grande assurance pour faciliter la prise de décision
  • Un approfondissement des connaissances liées aux différents domaines de la vie de l’entreprise
  • Des techniques de développement personnel réutilisables au quotidien

 

Armin Klas – Turning point, ein Jahr danach


Armin Klas berichtet von seiner Erfahrung, die er mit Turning Point im Jahr 2013 gemacht hat.

Was war Ihre Ausgangssituation als Sie mit Turning Point angefangen haben? Warum haben Sie sich für Turning Point entschieden?

Damals hat mein Arbeitgeber eine interne Umstrukturierung in die Wege geleitet, von der ich leider auch persönlich betroffen war. Er hat mir jedoch Hilfe bei der Suche nach einer neuen Stelle angeboten und mir geraten, auf eine professionelle Beratung zurück zu greifen. Ich habe mich auf dem Markt umgehört, und nach verschiedenen Treffen habe ich mich für MindForest entschieden. Bei den vielen Anbietern auf dem Markt stach MindForest hervor, weil meine damalige Kontaktperson mir sofort ein auf mich zugeschnittenes Programm vorschlagen konnte, welches außerdem flexibel an meine Verfügbarkeiten angepasst werden konnte.

Beschreiben Sie den damaligen Ablauf.

Wir haben uns regelmäßig in der MindForest Lounge getroffen und nach einem gemeinsam abgestimmten Verlauf sämtliche Aspekte meiner Bewerbungen aufbereitet. Meine Beraterin hat mit mir meine Bewerbungsunterlagen überarbeitet, mir Tipps bei der Vorgehensweise im Bewerbungsprozess gegeben, mich in Interviewtechniken gecoacht und an meinem Zeitmanagement gearbeitet. Es war sehr umfangreich und hat mir vor allem mehr Selbstvertrauen verschafft.

Welche Ergebnisse haben Sie beim Turning Point erzielt? Welche Vorteile hat es Ihnen gesichert?

Dank Turning Point habe ich nicht nur strukturierte Bewerbungsunterlagen zusammengestellt, sondern vor allem ein Umdenken an mir selbst vollzogen. Ich habe sehr viele positive Reaktionen und Komplimente auf meine Bewerbungen bekommen. Leider sind die ersten Versuche an meinen mangelhaften Französisch-Sprachkenntnissen gescheitert, aber sehr bald habe ich einen neuen Platz gefunden.

Einige Worte zu Ihrer jetzigen professionellen Tätigkeit.

Ich habe eine Arbeit, wo ich voll eingespannt bin, und ich bin mir ganz sicher, dass ich diese Dank der Unterstützung von MindForest gefunden habe.

Ein Jahr später: welche Bilanz ziehen Sie aus dieser Erfahrung? In wie fern hat sie Ihre Karriere beeinflusst?

Nach einem Jahr bin ich nach wie vor von dem hohen Niveau des Coachings überzeugt; ich habe MindForest weiterempfohlen und habe sogar anderen Kollegen Ratschläge basierend auf dem was ich damals gelernt habe geben können. Wenn man völlig unverhofft in eine solche Lage gerät, fühlt man sich auf einmal unsicher und neigt dazu an Selbstvertrauen zu verlieren; Turning Point umfasst ein ganzes Spektrum von Themengebieten und baut einen konsequent Stück für Stück wieder auf, damit man wieder „frei fliegen“ kann.

Auf Basis Ihrer Erfahrung, welche Ratschläge würden Sie Anderen geben, die sich in der gleichen Ausgangssituation befinden?

Wie gesagt, ich habe Turning Point bereits weiterempfohlen und ich würde es immer wieder tun. Es ist sehr wichtig, sofort professionelle Hilfe zu suchen und anzunehmen. Wenn ich eine Benotung abgeben musste, würde ich eine glatte „eins“ erteilen, alles war perfekt, sehr gut organisiert und optimal an meine Bedürfnisse angepasst. Ganz ehrlich, ich hoffe, dass ich nicht so schnell wieder in eine solche Lage geraten werde, aber wenigstens wüsste ich, an wen ich mich wenden kann!