Quand la forme participe à la compréhension du fond

Un calligramme de G. Apollinaire

Un calligramme de G. Apollinaire

Déjà à la fin du 19ème siècle, les calligrammes de Guillaume Apollinaire (puis ceux du surréaliste André Breton) mêlaient astucieusement le fond et la forme, en disposant sur la page les textes de sorte qu’ils forment un dessin en rapport avec le sujet du poème.

Par un traitement graphique de l’information on attire l’intérêt du lecteur, qui est ainsi mieux disposé à recevoir le message.

Loin des poèmes surréalistes, le design d’information s’est fait utilitaire au fil des années, ses champs d’application les plus connus étant la représentation cartographique, la signalétique (plans de métro, You are here), les isotypes (international picture language pour représenter les sorties de secours, toilettes…), la représentation des chiffres et statistiques par des graphes, histogrammes ou autres camemberts.

Graphique représentant le prix du blé et le salaire hebdomadaire de 1565 à 1821. William Playfair (1759-1823)

Graphique représentant le prix du blé et le salaire hebdomadaire de 1565 à 1821. William Playfair (1759-1823)

La démarche consiste à choisir le type de visualisation de l’information qui servira son contenu.

Selon la nature de l’information et le message que l’on souhaite faire passer, on optera par exemple pour une représentation sous forme de ligne du temps, d’arbre décisionnel, de bulles, de grilles,… ou encore pour une infographie plus illustrée, mettant en scène des personnages ou des objets placés dans un décor et chargés d’information.

 

Malaxer l’information pour en sortir l’essentiel du message et trouver la juste représentation en fonction du public auquel elle est destinée, telle est la mission à laquelle s’attache chaque jour Touch of Content…

 

ana_com2…tantôt pour placer sur un échiquier
les acteurs en présence

 


…tantôt pour illustrer les principales
tendances d’un rapport d’études

carriere…ou encore pour représenter graphiquement
la carrière du fonctionnaire

 

timeline…ou la timeline d’une organisation

 

 

Produire cet effort consistant à rendre l’information attractive n’est pas réservé à des marketeurs qui voudraient jeter de la poudre aux yeux à des consommateurs crédules.

L’information design a gagné la communication interne des entreprises, qui ont compris l’intérêt qu’il peut avoir quand il s’agit de faire passer un message, d’orienter une décision en mettant en avant les pour et les contre, de donner des consignes, de publier des indicateurs de performance ou les résultats de l’entreprise, de représenter un processus, de former,…

Au Luxembourg, pays multiculturel par excellence, le fait qu’une infographie puisse éventuellement se passer de texte permet en outre d’éluder la question épineuse de la langue.

by Carole Brochard, responsable Touch of Content