L’ISO 26000, facilitateur de la RSE

Depuis quelques années, nombreuses sont les entreprises ayant multiplié les actions socialement responsables. Au départ, principalement pour des raisons politiques, des évolutions législatives et une prise de position sur la société civile.

Face à cette montée en puissance de la RSE, un travail commun entre 99 pays a été réalisé, pour proposer aux organisations un cadre global à des initiatives diverses. Ces travaux ont donné naissance à la norme ISO 26000 visant à supporter et à guider les entreprises afin de répondre aux besoins des parties prenantes et respecter les normes internationales.

Bien que la norme ISO 26000 ne soit pas encore certifiable, elle peut donner lieu à une évaluation autour des différents piliers clés, qui constituent les fondamentaux d’une démarche RSE. Elle repose sur sept principes transversaux que l’entreprise doit prendre en compte pour se positionner comme socialement responsable.

Les bénéfices de l’ISO 26000 pour les organisations

Nombreux sont les avantages à moyen terme pour l’entreprise qui intègre les questions centrales de la responsabilité sociétale dans sa gouvernance et dans la gestion de ses relations avec ses parties prenantes : amélioration de la fiabilité et de l’équité des transactions ; garantie d’une concurrence loyale et d’une absence de corruption.

D’autre part, la prise en compte des droits de l’homme et le respect des conditions de travail, permettront l’attraction des talents et la fidélisation de ses salariés. De plus, elle assurera leur bien-être, ce qui suscitera l’implication et la motivation du personnel au sein même de l’organisation.

Elle pourra également entraîner une capacité d’innovation dans la mesure où le respect et la considération de ses lignes directrices permettront à l’organisation de se développer de manière proactive. Enfin, elle modifiera les relations avec ses parties prenantes, pour respecter leurs besoins et leurs exigences ce qui donnera lieu à des perspectives d’évolution.

De manière générale, l’entreprise bénéficiera d’une meilleure confiance et d’une réputation accrue auprès des acteurs de la société. A l’heure où les questions sociales et environnementales sont au coeur des préoccupations, l’organisation qui tient compte de ces notions jouira d’un avantage compétitif et accédera également plus facilement à des financements et au statut de partenaire privilégié.

Les principes de l’ISO 26000

  •  Redevabilité
  •  Transparence
  •  Comportement éthique
  •  Reconnaissance des intérêts des parties prenantes
  •  Respect du principe de légalité
  •  Prise en compte des normes internationales de comportement
  •  Respect des droits de l’homme

Claire Navarra
Consultante Senior @ StandardsAlive*