Les réseaux sociaux au service du personal branding


Le constat est flagrant : avant, notre vie privée restait privée. Dorénavant, elle est accessible par tous, de tout lieu et à tout moment.

Alors qu’hier nos candidatures étaient envoyées par courrier, il n’est plus rare aujourd’hui d’afficher son parcours professionnel sur la toile. Par conséquent, il n’est plus rare non plus qu’un recruteur « googlise » un candidat avant de l’accueillir à un entretien pour s’assurer que son profil corresponde aux exigences de l’entreprise. Internet a bouleversé le monde, y compris le monde de l’emploi. 

De nos jours, les offres d’emplois ne s’adressent plus seulement aux candidats potentiels de la ville et ses alentours, mais peuvent être convoitées par l’Europe, voire même au-delà de ses frontières. Internet augmente donc la concurrence entre les candidats potentiels, complique les décisions de recruteurs et fait de chaque personne un produit avec une marque. Une marque qui peut donc avoir une image positive, ou au contraire une mauvaise réputation, et qui peut aussi bien être visible qu’introuvable.

Ainsi, Internet a donné naissance au personal branding, qui consiste, tout comme un produit sur un marché, à se positionner sur la toile, à établir sa stratégie de marque personnelle, afin de lui donner de la visibilité, de la rendre accessible et populaire. L’utilisation des réseaux sociaux est l’un des outils de communication du personal branding, étroitement lié à la notion d’e-réputation.

En effet, on ne peut pas parler de présence sur la toile sans aborder le concept d’e-réputation. Aussi appelée cyber-réputation ou encore réputation numérique, elle désigne la représentation que l’on se fait d’une marque ou d’une personne en fonction de toutes les données disponibles sur le web. Elle a deux composantes : l’identité et la réputation. Alors que la première se bâtit grâce à tout ce que l’on dit de soi et de ses compétences, la seconde concerne tout ce que les autres disent de nous ou d’une organisation. Cette dernière est donc hors de contrôle et comporte des risques qui peuvent aller de la manipulation de l’information à l’atteinte à l’image, et peut donc nuire à l’e-réputation. Alors, pour contrôler autant que possible son image de marque sur Internet, il est essentiel de mettre en place une stratégie de personal branding.

Avant de s’atteler à la tâche, vérifiez certains éléments de votre présence online :

  1. Googlisez-vous ! Tapez votre nom dans un moteur de recherche, analysez les contenus qui vous concernent et identifiez les axes d’améliorations : les informations vous correspondent-elles ? Sont-elles exactes ? Renvoient-elles une image positive de vous-même ? Apparaissez-vous en tête des résultats de recherche ? Si votre nom est « courant », ce n’est peut-être pas le cas.

 

  1. Vérifiez les photos qui apparaissent dans l’onglet « images » du moteur de recherche. À nouveau, posez-vous les bonnes questions. Au cas où vous dénicheriez des photos compromettantes pour votre image, supprimez-les ou demandez à son auteur de le faire. Mettez-vous à la place de ce recruteur qui découvrirait une photo de vous embarrassante : la plupart du temps, c’est rédhibitoire et vous ne franchirez pas l’étape de la sélection pour l’entretien.

 

  1. Éventuellement, achetez votre nom de domaine de type www.prenomnom.lu, afin de vous assurer un excellent référencement sur les moteurs de recherche, en particulier si vous avez un nom très répandu. Il peut s’agir d’une simple page qui réunit toutes vos présences sur les réseaux sociaux, ce qui augmentera votre visibilité auprès des recruteurs et chasseurs de têtes. Ou bien, si vous êtes plus ambitieux, vous pouvez en faire un blog.

 

Vous êtes désormais prêt pour établir votre stratégie de marque personnelle, en suivant ces étapes :

 

  1. La définition de vos objectifs : demandez-vous clairement quelles sont les raisons de votre présence sur la toile. Dans le cadre professionnel, les objectifs sont en général facilement identifiables : « Trouver le job de mes rêves » ou « Augmenter mon employabilité », voire même les deux. Ensuite, listez les réseaux sociaux qui vous permettraient d’atteindre ces objectifs et identifiez le(s) plus pertinent(s).

 

  1. La mise en avant de votre profil : une fois le réseau social choisi, il convient de façonner son profil.La première erreur à ne pas commettre : confondre réseaux sociaux et hébergeur de CV en ligne. Un profil doit être entretenu régulièrement pour rester visible et perdurer efficacement dans le temps. Et, tout comme dans la vie, votre présentation doit être impeccable pour être impactante, car c’est souvent la première impression qui compte. Notamment sur LinkedIn, il est important de choisir des mots-clés pertinents pour décrire votre fonction et d’intégrer un résumé qui indique clairement vos champs d’expertises et vos compétences. Autre élément à soigner : la photo. A l’heure où les apparences sont primordiales, un profil avec photo sur LinkedIn a 7 fois plus de chances d’être cliqué qu’un profil sans photo. Alors, flattez votre profil !

 

  1. La construction et le développement du réseau : rien ne sert d’avoir des milliers de contacts, sauf si vous êtes un leader d’opinion ou dans les relations publiques.Pour construire votre réseau, commencez simplement par ajouter toutes vos connaissances : amis, famille, anciens collègues et actuels, clients avec qui vous entretenez de bonnes relations, etc. Après, tout est une question d’automatismes : vous avez rendez-vous avec un prospect, vous avez échangé avec une personne lors d’un événement, vous avez reçu des cartes de visite ? Ajoutez ces personnes à vos contacts ! Pour aller encore plus loin et rechercher des personnes au profil bien spécifique (secteur RH, par exemple) utilisez l’outil de recherche avancée, tel que LinkedIn le propose. C’est une mine d’or pour trouver des contacts lorsqu’on dispose de critères bien précis. Enfin, entretenez votre réseau régulièrement en envoyant quelques messages de suivi afin de maintenir un réseau de qualité.

 

  1. La différenciation : positionnez-vous en tant qu’expert de votre domaine grâce à des prises de parole pertinentes et qui sauront mettre en lumière vos compétences auprès d’un éventuel recruteur ou chasseur de têtes. Vous recherchez un poste de chargé de communication et avez découvert sur Internet une campagne de pub étonnante ? Partager l’article est une chose, mais surtout, commentez-le afin de montrer que vous maîtrisez le sujet, cela promouvra votre image de marque personnelle. De la même manière, participez intelligemment à des groupes de discussion, afin de montrer votre expertise en la matière.

 

  1. L’étude des actualités et des tendances du marché : si vous êtes à la recherche d’un emploi, LinkedIn peut là aussi vous aider à rester « à jour » sur ce qui se passe sur le marché du travail : quels postes sont disponibles ? Quels sont les profils les plus recherchés ? Quelles sont les nouvelles compétences requises ? Ainsi, il est probable qu’une formation pour vous « mettre à niveau » sera nécessaire pour rester dans les tendances du marché et mettre toutes les chances de votre côté pour atteindre vos objectifs.

 

  1. L’analyse des retombées : LinkedIn offre la possibilité de connaître les dernières personnes qui ont visité votre profil, ainsi que des retours chiffrés en termes de visibilité, des articles que vous avez partagés. Servez-vous en ! Regardez de plus près qui sont ces gens, de quel secteur font-il partie, quelle est leur fonction, etc. De même, étudiez les chiffres concernant vos contenus partagés pour connaître leur niveau de visibilité et si vos cibles y portent de l’intérêt. En fonction des résultats de vos analyses, ajustez votre profil et vos contenus.

 

C’est aujourd’hui indéniable : dans notre société ultra-connectée, les réseaux sociaux sont des outils indispensables à une stratégie de personal branding efficace. Ceci est particulièrement vrai dans une phase de recherche d’emploi, où la concurrence entre candidats fait rage. La clé de la réussite : une image contrôlée, une présence web visible et de qualité, qui met en lumière vos compétences et vos qualités.

 


Mélanie Pailot
Expert in Communication @ MindForest