Le Luxembourg vers une démarche plus responsable

Le concept et la connaissance de la RSE se sont progressivement développés ces dix dernières années au Luxembourg. De plus en plus d’entreprises adoptent une démarche responsable, même s’il est encore tôt pour parler de véritable généralisation.

En 2003, François Biltgen , alors ministre 1, ouvrait la voie en parlant de promouvoir la RSE lors d’un discours prononcé à la Chambre des employés privés.

Avec la création de l’IMS 2 et de l’INDR 3 fondé par l’UEL 4 (2007) le Luxembourg se dote de véritables organes de pouvoir pour promouvoir la démarche.

Aujourd’hui, l’État luxembourgeois a développé son propre outil gratuit via l’INDR, le label ESR 5. Sur 30.000 entreprises au Luxembourg, 600 sont « sensibilisées » et 74 entreprises « labélisées » parmi lesquelles : banques, cabinets d’audit, centres de langues, etc.

Bénéfices et objectifs

L’économiste Nicolas Poussing 6 relève dans son ouvrage de référence que la RSE est plus importante dans le secteur financier et les grandes entreprises.

Les bénéfices de la RSE touchent à l’image de l’entreprise (48%), à l’augmentation du bien-être des salariés (40%) et à la réduction de l’impact environnemental (33%) 7.

Parmi les principaux objectifs visés : l’augmentation des parts de marché (86%) et l’amélioration de la qualité des produits (67%), vient ensuite le domaine social (env. 40%) et environnemental (7%) 8.

On peut constater que sur les trois piliers de la RSE (économique, social, environnemental), « le Luxembourg est plus engagé dans la responsabilité environnementale ».

Méconnaissance du concept

Or, la proportion d’entreprises ayant adopté une démarche RSE reste selon N. Poussing modeste et beaucoup ne connaissent pas le concept ou hésitent à l’adopter, même si de nombreuses formations et conférences sur le thème de la RSE sont aujourd’hui proposées 9.

Parmi les principaux obstacles liés à l’adoption d’une démarche RSE : le manque de temps (58% de sondés), le coût de sa mise en oeuvre (40%) et la traduction du concept en actions concrètes (32%)10.

C’est pourquoi les entreprises implantées au Luxembourg débloquent encore peu de moyens pour la RSE.

Didier Damiani
Expert en Communication @ MindForest

1 Ministre du Travail et de l’Emploi, ministre des Cultes, ministre des Relations avec le Parlement et ministre délégué aux Communications.
2 Institut pour le mouvement sociétal.
3 Institut national pour le développement durable et la responsabilité sociale des entreprises.
4 Union des Entreprises Luxembourgeoises.
5 Entreprises Socialement Responsables.
6/7/8/10 Nicolas Poussing, « La Responsabilité sociale des entreprises au Luxembourg. Quelles avancées, quels résultats », Harmattan –Acadamia s.a. Louvain-la-Neuve, 2011. Nicolas Poussing est chercheur au CEPS/INSTEAD et docteur en sciences économiques.
9 L’INDR propose des formations sur la RSE. La chambre des salariés propose la formation Analyse et audit de la responsabilité sociale des entreprises. De nombreuses conférences sont données sur le thème de la RSE, dont le 6è congrès du Réseau International sur les Organisations et le Développement Durable (RIODD) de juin 2011.