Le design d’information, ou comment trouver des solutions visuelles à une problématique

Le design d’information permet d’inventer les nouvelles formes de visualisation de l’information dont nous avons besoin aujourd’hui, tant nous sommes surchargés d’informations.
(cf. article : le design d’information au service des organisations)

Trouver des solutions visuelles aux problèmes

Chez Touch of Content, notre approche du design d’information nous amène tous les jours, à trouver des solutions visuelles aux problèmes de nos clients afin de transmettre une information complexe aussi simplement que possible, mais toujours de manière élégante.

Pour cela, nous aimons saisir et comprendre le contenu avec lequel nous travaillons, que ce soit des textes de loi issus de la transposition d’une nouvelle Directive européenne ou le fonctionnement d’une turbine à gaz, nous avons besoin de nous immerger dans la matière afin de cerner le sujet et pouvoir « le penser visuellement ».

« Des penseurs visuels ? »

Nous sommes en cela « des penseurs visuels », nous commençons par déconstruire une problématique en faisant des croquis. Nous avons besoin de donner une forme à nos idées pour conceptualiser les solutions possibles. Dessiner et faire des esquisses est donc l’activité de base, cela permet d’agencer les faits, de structurer l’organisation des données pour parvenir à la solution visuelle la plus appropriée.

De l’importance du crayonné dans un projet de design d’information

L’étape du crayonné est donc fondamentale pour bien réussir un projet de design d’information. Elle permet de cerner le sujet et d’en entrevoir les possibilités. En outre, cela facilite la communication avec les autres intervenants. Les gens étant d’autant moins intimidés à l’idée de proposer des modifications qu’ils voient bien qu’ils ne sont pas devant une « œuvre d’art » à moitié finie.

Au nom de l’efficacité également, et pour réaliser le meilleur produit dans le temps imparti, il est conseillé d’éviter de s’imposer dès le départ, un graphisme particulier par ordinateur, proche du résultat final avant que la forme définitive du projet ne soit validée. Un concept crayonné, même approximatif, permet de ne pas perdre de l’énergie, du temps et donc de l’argent dans le mauvais traitement d’un projet.

Au final, avec un crayonné, la communication avec le client est plus facile, le client appréciant également le côté « fait main », proposition personnelle et unique à sa problématique. L’ordinateur n’est alors utilisé que dans un deuxième temps, pour confronter les idées retenues au contenu.

On voit donc que pour trouver des solutions visuelles à une problématique, rien ne vaut son bon vieux crayon à papier :-).

Exemple avant/aprés du crayonné à l’infographie réalisé
pour le lancement de l’offre Serenity&Healthcare @work

 

Benjamin Bagot
Information Designer @ Touch of Content – MindForest Group