Focus on… Managers : à chacun son style !

Il existe de nombreuses façons de manager, l’idée d’une « one best way » n’est plus d’actualité. Toutefois, quatre styles de management émergent en entreprise, en fonction de la situation, ou encore du profil de l’équipe :

Le manager directif tout d’abord : avec un style autoritaire, il est très exigeant sur la productivité. Essentiellement orienté processus et résultats, il donne des instructions détaillées à ses employés, contrôle tout et décide seul. Ce style de management est particulièrement adapté en cas de situation d’urgence ou de crise, ou quand les équipes sont nouvelles ou peu expérimentées.

En revanche, si les collaborateurs ont besoin d’être valorisés, rassurés et encouragés, c’est le management persuasif qu’il faudra adopter. Charismatique, le manager prône le dialogue et utilise la communication explicative pour faire adhérer ses employés à ses décisions.

Le manager participatif, en troisième lieu : adepte de la relation humaine, il favorise le dialogue et la collaboration, et implique ses employés dans la prise de décision. Ce style est efficace lorsque le processus de prise de décision est partagé et que les collaborateurs sont expérimentés.

Le manager délégatif, enfin : peu autoritaire, il définit clairement les missions et les responsabilités de chacun, avec une marge d’autonomie dans la réalisation des tâches. Il apporte son aide en cas de besoin. Ce style implique un grand savoir-faire technique et relationnel de la part des collaborateurs.

En résumé, un manager doit être un caméléon ! Il n’y a pas de bon ou de mauvais style de management. C’est à chaque manager de s’adapter aux situations, à la personnalité et au degré de maturité de ses équipes. Pour cette raison, il doit connaître ses collaborateurs, leur manière d’être, de réagir et de se comporter. Ces quatre styles de management situationnel démontrent que le manager doit être flexible et varier son approche de gestion de l’Humain.