Fire up innovation ! Les dynamiques communautaires au centre des préoccupations

Peter Drucker disait déjà “The enterprise that does not innovate ages and declines. And in a period of rapid change such as the present the decline will be fast.” Ces paroles sont plus vraies que jamais. Sans innovation une entreprise ne saura se démarquer de sa concurrence sur le long terme et tombera progressivement aux oubliettes.

Mais qu’entend-on par innovation ?

L’innovation émerge de l’utilisation et association d’informations que détiennent des individus, d’où l’importance croissante et constante accordée à la gestion des connaissances dans les entreprises.

Le manuel d’Oslo conjointement développé par l’OCDE et Eurostat donne un cadre au concept d’innovation et le définit comme suit :

« Une innovation désigne un produit ou un processus (ou une combinaison des deux) nouveau ou amélioré qui diffère sensiblement des produits ou processus précédents d’une unité et a été mis à la disposition d’utilisateurs potentiels (produit) ou mis en œuvre par l’unité́ (processus). »

Quels différents types d’innovation ?

Le concept d’innovation est bien plus large que ce qui est habituellement perçu sous ce terme. Il ne se limite pas seulement à une innovation « produit » qui est en général la première idée qui vient lorsqu’on parle d’innovation mais peut tout aussi bien définir l’amélioration d’un processus de production. Le manuel d’Oslo stipule 4 types principaux d’innovation :

  • L’innovation de produit : création d’un nouveau bien ou service
  • L’innovation de procédé : création ou amélioration d’une nouvelle méthode de production ou de distribution
  • L’innovation de commercialisation : changement dans la méthode de commercialisation (conception, conditionnement, tarification de produit etc.)
  • L’innovation d’organisation : implémentation d’une nouvelle méthode organisationnel impliquant un changement des méthodes de travail.

La collaboration au service de l’innovation ?

L’innovation peut certes émerger d’un seul individu isolé mais plusieurs individus réunis forment un potentiel innovant bien plus important. Les organisations cherchent à capter des dynamiques collaboratives internes ou externes. En fonction de l’objectif recherché certaines s’orienteront vers des concept comme l’ « open innovation » afin de capter les connaissances d’un collectif plus large, d’autres se tourneront vers des communautés de pratiques (pilotées ou non) afin de capitaliser sur les connaissances d’un groupe plus restreint. Dans un cas comme dans l’autre, l’idée est de venir puiser dans le potentiel de l’intelligence collective et d’impulser de l‘innovation collaborative afin de rester compétitive sur un marché en changement permanent.

Des communautés en fonction de l’innovation recherchée

Tout comme il existe différent type d’innovation il existe différents degrés d’innovation. L’innovation ne se réfère pas que à des innovation radical comme l’invention de la fusée. Ici, le manuel d’Oslo définit 2 degrés d’innovation :

  • L’innovation radicale : désigne la création d’une unité totalement nouvelle
  • L’innovation incrémentale : améliore l’existant

En fonction de l’objectif que l’organisation recherchera elle pourra, par exemple, mettre en place différents type de communautés pilotées dont la communauté stratégique d’exploration et la communauté opérationnelle d’exploitation[1].

Différences dans les communautés pilotées[2]

COP stratégiques d’explorationCOP opérationnelle d’exploitation
ObjectifsDéveloppement de connaissances
stratégiques et innovantes
Optimisation des processus en place par l’échange de bonnes pratiques
GouvernanceObjectifs stratégiques fixés conjointement par le sponsor et le manager.
Objectifs opérationnels fixés par le manager. Faible intervention du sponsor
PilotageSoutien actif de la hiérarchie via le sponsor.
Le manager contrôle la qualité des pratiques des membres et coordonne leurs rencontres.

Quels étapes clés pour mettre en place des communautés pilotés ?

Chez MindForest, à travers notre expérience, nous avons su développer notre propre méthodologie afin de mettre en place des communautés pilotées que nous avons séquencés en 3 étapes principales. Ces étapes donnent une structure à l’approche que les organisations peuvent entreprendre tout en restant conscient de l’importance de laisser une part d’autonomie à ces communautés afin qu’elles puissent déployer leur plein potentiel.

ÉtapesObjectifs majeurs
Planifier la COP
Fournir un cadre clair à la COP :
• Dynamique de fonctionnement communautaire
• Structure de reporting
• Leadership et gouvernance
• Espace de collaboration
Faire vivre la COP

Créer des routines de collaboration et conserver le momentum
Faire croître la COP
Ajuster les processus de fonctionnement et faire évoluer la communautés

Vous souhaitez mettre en place une communauté pilotée au sein de votre entreprise ?

MindForest utilise son expertise pour vous aider à manager l’innovation afin qu’elle devienne un atout compétitif pour le développement de votre organisation. Contactez-nous dès aujourd’hui à info@mindforest.com

[1] Bootz, L’évolution du manager : un pilote de communauté de pratique entre l’expert et l’intrapreneur (2013)
[2] Bootz, L’évolution du manager : un pilote de communauté de pratique entre l’expert et l’intrapreneur (2013)