Articles

“Pour bâtir haut, il faut creuser profond” : l’absentéisme dans le secteur de la construction

« Pour bâtir haut, il faut creuser profond »

Proverbe Mongole

Le secteur de la construction est en expansion, mais si l’on veut rester compétitif et se développer, il faut préserver et motiver les équipes, ce qui n’est pas toujours facile.

Selon les chiffres fournis par l’Observatoire de l’Absentéisme au Luxembourg, le taux d’absentéisme pour cause de maladie dans le secteur de la construction est de 4,3 % en 2012, soit supérieur au taux global des absences pour cause de maladie (3.7%). Les raisons identifiées varient en fonction des entreprises et peuvent être liées à des problèmes organisationnels, managériaux, sécuritaires…
Rappelons que la loi du 6 mars 1998, modifiant la loi du 17 juin 1994 concernant la sécurité et la santé des travailleurs au travail, mentionne que « l‘employeur est obligé d‘assurer la sécurité et la santé des travailleurs dans tous les aspects liés au travail. ».

Et vous, où en êtes-vous?

CASE STUDY

L’entreprise a fait appel à Serenity@work pour l’accompagner et l’aider à identifier les raisons de ce taux d’absentéisme élevé qui impacte l’entreprise en terme de performance économique et sociale.

Grâce à la construction du tableau de bord absentéisme et à la réalisation d’une enquête sur les conditions de travail, nous avons pu identifier et mettre en place des indicateurs de suivi de l’absentéisme, déterminer les populations « à risque », et enfin identifier les principales causes liées à l’absentéisme au sein de l’entreprise.
Pour accompagner cette entreprise à lutter efficacement contre son absentéisme, Serenity@work a ensuite proposé un plan d’actions complet en trois temps : à court, à moyen et à long terme.

Focus sur le questionnaire : pour savoir comment vont vos collaborateurs, il faut leur demander !

Pour quelles raisons vos collaborateurs pourraient être absents ? Certaines causes peuvent être inhérentes aux individus et d’autres à leur contexte professionnel.
L’objectif du questionnaire (env. 30 questions) consiste à repérer les effets des différentes variables sur l’absentéisme au sein de l’entreprise. Il est anonyme, court et rapide à remplir, il suffit de cocher les cases !
Comment ? En ligne et/ou sous format papier, il peut être traduit dans la langue souhaitée.

Le projet en bref

L’entreprise

• Société active dans le secteur de la construction.
• Regroupant environ 150 salariés et intérimaires.

Le contexte

• Ces dernières années, la société a connu différents problèmes d’absentéisme liés notamment à des difficultés de recrutement, à une pyramide des âges non maîtrisée, à des absences de longues et courtes durées, des accidents de travail répétés.
• Les absences répétées d’ouvriers sur les chantiers, obligent à réorganiser en urgence les équipes et entrainent des retards sur les plannings des travaux.
• Les absences engendrent un coût financier important pour l’entreprise (paiement d’indemnités de retard de livraison, temps passé à traiter les absences, etc.).

Les objectifs

• Mesurer l’absentéisme.
• Cerner les causes de l’absentéisme.
• Identifier les leviers et construire un plan d’actions concret.
• Faire diminuer l’absentéisme.

La mission de Serenity@work

• Mettre en place une démarche pour comprendre l’absentéisme et proposer des actions concrètes pour le faire diminuer.
• Engager une démarche participative impliquant tous les acteurs de l’entreprise.
• Outiller le service Ressources Humaines.

Les actions de Serenity@work

• Mettre en place un groupe de travail pour engendrer un processus participatif.
• Mettre en place un tableau de bord de suivi de l’absentéisme.
• Analyser les causes : questionnaire en format papier traduit, etc.
• Définir une stratégie et un plan d’actions.
• Informer et sensibiliser les différents acteurs.
• Mettre en œuvre les actions.
• Effectuer une réunion de suivie.

Les résultats

• Une diminution du taux d’absentéisme dans les 6 mois après le lancement du projet.
• Un calcul précis des différents taux d’absentéisme.
• La mise en œuvre de changements organisationnels nécessaires au fonctionnement.
• Un tableau de bord pour effectuer un suivi précis de l’absentéisme et agir de façon proactive et réactive.
• Une revue des processus de sécurité au travail.
• Un groupe de travail en place, outillé et un plan d’action défini et des indicateurs de résultats.
• Des actions adaptées aux différentes cibles impactées.

Pour en savoir plus sur notre approche, contactez-nous.

L’absentéisme au travail, une fatalité ?

Déstabilisant pour les entreprises et leurs collaborateurs, l’absentéisme coûte cher, et peut avoir de lourdes conséquences en terme de cohésion sociale, de performance et d’image de marque. ­

Ainsi, en 2014, le coût direct de l’absentéisme pour maladie, au Luxembourg, a atteint 545 millions d’euros [1].

Souvent considéré comme inhérent au milieu professionnel, les entreprises ne savent malheureusement pas faire face à ce phénomène, ni construire une politique de prévention efficace.

Voici quelques conseils pour prévenir l’absentéisme :

 A FAIRE A EVITER
  • Définir clairement les droits, devoirs et obligations des collaborateurs.
  • Formaliser ces éléments par écrit et les communiquer aux équipes.
  • Créer des inégalités de traitement entre les collaborateurs.
  • Rester indifférent.
  • Favoriser la cohésion d’équipe.
  • Créer une ambiance positive.
  • Former les managers.
  • Promouvoir les managers sans les doter des soft skills nécessaires.
  • Privilégier l’ancienneté et les hard skills au détriment des compétences managériales.
  • Réduire les attributions du service RH à la simple exécution de sanctions.
  • Dynamiser le quotidien.
  • Motiver les équipes.
  • Instaurer une routine.
  • Fuir les changements.
  • Garantir de bonnes conditions de travail.
  • Répartir équitablement la charge de travail.
  • Se conformer aux règles de sécurité et de bien-être tout en répondant aux exigences de productivité.
  • Imposer des congés.
  • Modifier les horaires de travail sans concertation.
  • Déplacer des collaborateurs dans de nouveaux locaux sans consultation préalable.
  • Rassurer les collaborateurs, en particulier en période d’incertitude.
  • Leur fournir un cadre et des repères.
  • Instaurer le doute.
  • Avoir une communication opaque.

 

Toutefois si le mal est déjà fait et l’absentéisme une réalité au sein de votre entreprise, Serenity@work propose une solution par étapesdiagnostic et plan d’actions sur mesure – pour lutter efficacement contre cette problématique.

Ainsi, les résultats sont visibles dès le lancement du projet. En effet, en communiquant sur le projet et en mobilisant les managers et salariés, la démarche Serenity@work produit les effets suivants:

  • un calcul précis des différents taux d’absentéisme ;
  • une diminution du taux d’absentéisme dans les 6 mois après le lancement du projet ;
  • la mise en œuvre de changements organisationnels nécessaires au fonctionnement ;
  • une prise de conscience du management quant à son rôle dans la gestion de l’absentéisme et mise en œuvre d’actions/comportements correctifs ;
  • des causes identifiées de façon précise : Qui sont les absents? Quand ? Pourquoi ? ;
  • un pilotage de la problématique absentéisme via un tableau de bord dédié ;
  • des actions adaptées aux différentes cibles impactées ;

Vous souhaitez prévenir et gérer l’absentéisme au sein de votre entreprise ?

[1] Montant de la continuation de la rémunération à charge des employeurs (ainsi que des indemnités pécuniaires versées par la Caisse Nationale de Santé (CNS) augmentées de la part patronale des cotisations. Il est ici question de coût direct, les coûts que subissent les entreprises : perte de productivité, couts de remplacement ne sont pas pris en compte. Le coût direct de l’absentéisme maladie représente 2,5% du montant de la rémunération totale des salariés.

Apercus, L’Absentéisme pour cause de maladie en 2014, Numéro 4 – juin 2015, Thierry Mazoyer, Inspection Générale de la Sécurité Sociale Luxembourg http://www.mss.public.lu/publications/Apercus_et_cahiers/apercus/cahier_apercu_201506.pdf

[Interview] De la médecine du travail à la santé au travail

Carlo Steffes, médecin-inspecteur et chef de la division de la Santé au Travail au sein de la Direction de la Santé, explique dans quelles mesures les initiatives extérieures telles que Serenity&Healthcare @work sont bénéfiques pour les salariés :