Incontestablement, nous serons tous d’accord avec le fait que l’objectif initial d’une entreprise est de survivre, et une fois cette première étape franchie, sa rentabilité devient prioritaire et même essentielle. Elle se doit de dégager du bénéfice pour ne pas faire marche arrière. Cependant, on peut se demander comment faire pour atteindre cet objectif. Le chemin est souvent sinueux et semé d’obstacles pour garantir la prospérité (ou pérennité) d’une organisation.

Toute cette complexité réside dans la combinaison de nombreux facteurs propres à l’entreprise (son activité et son fonctionnement interne), mais également à des éléments externes tels que le contexte économique, social et sociétal dans lequel elle évolue. Ces différents paramètres doivent être évalués, et des indicateurs définis pour atteindre la performance requise dans les meilleures conditions et dans un délai raisonnable. Quelle aventure !

Pour répondre à ces enjeux, l’entreprise doit ainsi s’organiser et se structurer en définissant tout d’abord sa stratégie. Dès que les dirigeants l’ont définie, elle doit être déclinée à tous les niveaux de l’organisation pour lui donner du sens et obtenir la confiance, l’implication et la motivation de son capital humain, ses clients, ses fournisseurs et ses créanciers.

Sur cette problématique, l’ISO 9001 offre une réponse simple, pratique et efficace où toutes les parties prenantes sont visées. Son but premier est de structurer le fonctionnement interne et externe d’une entité pour lui permettre de tendre vers la stabilité financière nécessaire à son développement. Quoi de plus évident ?

Depuis près de dix ans, les entreprises se retrouvent confrontées à de nouvelles préoccupations non plus seulement économiques, mais aussi sociales et sociétales très fortes. Elles doivent ainsi tenir compte, au-delà des besoins du client et de la qualité des prestations délivrées, de l’ensemble des parties prenantes qui sont liées à leur activité.

Ce n’est pas une révolution, mais juste une évolution que l’entreprise doit initier face à son environnement. La complémentarité entre le management Qualité et les principes de la RSE devient alors évidente. Les organisations, qui ont pour vocation de satisfaire le client dans le cadre de leur démarche qualité, servent maintenant de tremplin et de modèle pour prendre en considération et répondre aux attentes d’autres parties prenantes dans le cadre de la RSE.

StandardsAlive* – MindForest Group, s’est engagé vers cet objectif d’entreprise responsable, durable et performante
avec l’obtention du label ESR en avril 2015.

«  S’engager dans le développement durable, ça n’est plus un choix »